autoédition autopublication


La vente des ebooks en France, où en est-on ?


2014 : Stagnation et prise de positions fortes par les éditeurs ancienne économie

Mes ebooks sont distribués, via Immateriel, sur la majorité des plateformes françaises, sauf "naturellement" Numilog qui fut du groupe Lagardère et semble en avoir gardé une trace...
Itunes vend des ebooks aux possesseurs d'Ipad.
Amazon du Kindle francié.
Itunes et Amazon sont les endroits où mes ebooks se vendent le mieux...
Suivi par Immateriel aussi librairie. Et Kobo. Un peu la Fnac.
Itunes pour les propriétaires d'Ipad, Amazon pour ceux du Kindle, il sera très difficile de vendre de l'ebook sans distribuer de liseuse ou tablette maison. Immateriel, semble surtout vendre des livres où l'acheteur cherche une information et accepte de la lire sur écran traditionnel d'ordi en PDF (dans mon cas)

A côté de ces "grandes surfaces" du livre, de cette distribution qui deviendra classique, j'ai décidé de développer ma propre surface de vente, où les internautes peuvent acheter les mêmes ebooks, naturellement au même tarif.
Je pense que tout écrivain devrait en faire de même.
Etre un indépendant professionnel, c'est donc distribuer ses livres sur un maximum de lieux de ventes et pratiquer la vente directe. Un peu comme les viticulteurs... Auto-édition et autolibrairie. Autolibrairie.com est justement une de mes adresses.. 4 euros 99 étant devenu un prix de référence, j'espérais un meilleur succès pour cinqeuros.fr, visiter. Peut-être un jour...


Ajouter votre commentaire

Si vous souhaitez soutenir cette page :


sur le forum : Comme ce serait beau un pays sans Lagardère ni Gallimard
LIRE PROPOS et commentaires.